Une centaine de peintres et sculpteurs libanais et arabes à la galerie Chahine

30/11/2010 – Par M.G.H. pour l’Orient Le Jour
Exposition Richard A. Chahine, antiquaire expérimenté devenu galeriste passionné, s’est fixé, à 80 ans, une nouvelle mission : mettre l’art contemporain à la portée de tous.
Jusqu’au 22 décembre, 150 peintres et sculpteurs arabes et libanais, et 350 œuvres sont exposés à la galerie Chahine*, en collaboration avec la galerie Bandakrt, de Amman. Sur deux étages, les grandes toiles côtoient les plus petites, les signatures confirmées avoisinent les nouveaux talents. Les styles et les thèmes sont très variés. Une exposition qui illustre la volonté de Richard A. Chahine de « démocratiser l’art contemporain arabe et libanais ».
C’est donc une porte ouverte à la culture, loin de l’élitisme de certains lieux, que Chahine propose ici, invitant connaisseurs comme toutes personnes voulant avoir un aperçu succinct de la production artistique et régionale. Il vise également, en premier lieu, les écoles, «à partir de la maternelle», à effectuer des visites en guise d’introduction à l’art et ses différentes formes.
Mettre à la disposition et à la portée de tous et de chacun la culture en général et l’art en particulier, tel est donc l’objectif que s’est fixé le galeriste qui ajoute, en citant Samir Tabet, président émérite de l’AUB : «C’est finalement une question d’émotion ressentie devant l’œuvre d’art. »
Impossible, ici, de citer la centaine de participants. Mais signalons la présence d’œuvres de Aref Rayess, Raoud Rifai, Rachid Wehbi, Omran Kaissy, Wajih Nahlé, Georges Corm, Moustapha Farroukh…
Rappelons par ailleurs que Richard Chahine a produit récemment L’Orient patrimoine de l’humanité, un DVD comprenant l’équivalent de 60 volumes illustrés. Y sont répertoriés : 48 000 sites archéologiques, géographiques, historiques et religieux, du Caucase au Maghreb, ainsi que 14000 illustrations dont 4000 gravures et plans des XVIIIe et XIXe siècles. Chaque site important comporte des légendes d’une à vingt pages. Il est préfacé par le doyen Jean Ricard, membre de l’Institut de France-Académie des inscriptions et belles lettres. «J’ai groupé intentionnellement tous ces pays qui ont un dénominateur commun en ce qui concerne l’histoire, l’archéologie et la religion, vu qu’ils ont subi les mêmes occupations gréco-romaine, assyro-babylonienne, égyptienne, hittite, byzantine, arabe, franque, mongole, ottomane… Toutes ces civilisations y ont laissé des traces notables», conclut le passionné d’art et d’antiquité.
* Chahine Gallery, rue Mme Curie, près cinéma Concorde, secteur Hamra. Tél. : 01/346523.
Publicités
Cet article, publié dans Événements culturels, Peinture, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s