Le musée Matisse dévoile le regard poétique du peintre sur les Inuits

07/11/2010
Matisse a réalisé ses dessins à partir de masques originaux ou de photographies d'explorateurs.
Matisse a réalisé ses dessins à partir de masques originaux ou de photographies d’explorateurs.
Arts – Le musée Matisse du Cateau-Cambrésis accueille du 7 novembre 2010 au 6 février 2011 une exposition poétique sur l’univers des Inuits, illustré notamment par une trentaine de lithographies du peintre.
Une donation de Claude Duthuit, petit fils du peintre, qui comporte neuf dessins et trente-deux gravures d’Henri Matisse décrivant les visages Inuits, est à l’origine de l’exposition baptisée « Les Esquimaux vus par Matisse ».
La plupart de ces oeuvres ont été réalisées pour illustrer un essai intitulé « Une fête en Cimmérie », une promenade épique écrite par Georges Duthuit, gendre de Matisse, après un séjour à New York dans les années 1940 où il s’est passionné pour les masques Inuits découverts au musée d’histoire naturelle.
Ni Matisse, ni son gendre n’ont directement rencontré les Inuits. Le peintre a réalisé ses dessins à partir de masques originaux ou de photographies d’explorateurs, également exposés au Cateau-Cambrésis.
Une photographie de femme inuit chaudement vêtue donne ainsi lieu à toute une série de gravures, où on la voit tour à tour souriante, rieuse ou au regard interrogateur. La plupart du temps, le peintre procède en quelques coups de crayons, cherchant à transmettre son émotion avec un minimum de moyens.
Dessiner un portrait, pour Matisse, c’était « dépasser la réalité, ce qu’on voit d’abord, pour entrer dans la personnalité, saisir l’âme, l’esprit de la personne, explique Dominique Szymusiak, conservatrice en chef du musée. Or, un masque servait à ça, à faire passer les esprits du monde mystique au monde réel ».
Le peintre, qui « aimait la poésie, l’union entre un texte et l’illustration » a illustré durant son existence de nombreux livres, notamment des recueils de poèmes de Mallarmé ou de Ronsard, rappelle Dominique Szymusiak.
Source: L’Orient Le Jour
Publicités
Cet article, publié dans Peinture, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s