Alain Tasso lu, vu et expliqué par onze plumes critiques

Par Maya GHANDOUR HERT | 23/10/2010

675846_33954959574.jpeg

Le Salon en livres et en rencontres – Dans son texte en guise de préface à l’ouvrage « Alain Tasso » *, le critique Joseph Tarrab résume comme personne la nature de l’œuvre « tassoienne » en écrivant que le poète « quintessencie la quintessence ».

Dans le paysage culturel libanais, Alain Tasso est devenu un incontournable. Un électron libre, certes. Et très libre même. Tellement libre que sa parole, arc-boutée comme une flèche prête à jaillir, lui a valu presque autant de détracteurs que d’admirateurs. Toujours est-il que le poète, journaliste et peintre calligraphe bénéficie aujourd’hui d’un privilège qu’on pourrait aisément qualifier de «rare dans le paysage éditorial libanais». Les éditions de la «Revue Phénicienne» lui consacrent en effet un ouvrage anthologique accompagné de onze consécrations académiques chapeautées par un magnifique texte du critique d’art et essayiste Joseph Tarrab. Ce dernier écrit à son propos: «Il parvient, en dix brefs poèmes, à quintessencier encore la qu intessence de ses thèmes, chaque mot, ici, évoquant dans l’esprit du lecteur familier de sa poésie tout un ensemble d’images, d’idées et d’émotions.»

Pour Hoda Adib, il «pousse parfois à soulever certains mots pour découvrir le sens qui s’y cache». En commentant le recueil De neige et de pierre, Issam Assaf écrit: «Nos livres d’enfance avaient le même envoûtant grand format. Plein les yeux, plein les mains.» «Naissance. Envol. Renaissance. Retour à partir de la finalité eschatologique. Vie et revie…» Parmi les obsessions auxquelles Mireille Issa a été «particulièrement attentive» en lisant l’œuvre poétique de Tasso, c’est la fausse désinvolture avec laquelle le poète, passionné de vie, semble éluder l’échéance de la mort.

Le poète «des termes contraires et non pas contradictoires» (selon Arkadiusz Plonka) possède une œuvre souvent aux «antipodes de ses sentiments épars, car ils n’ont pas de caractère terrestre», indique Movses Zirani.

Tasso possède à son actif plus de 25 ouvrages, entre essais, recueils de poèmes et conférences présentant des poètes ou des artistes. Le révolutionnaire de la pensée et du mot a réussi, en toute évidence, à s’imposer. Sans oublier qu’il figure dans une importante anthologie de langue française chez Seghers. Cet ouvrage très consistant de 328 pages publié aux éditions de la «Revue Phénicienne» (la doyenne des maisons d’édition de langue française au Liban, lancée en 1919 par Charles Corm et ressuscitée par sa famille en 2004, après un long hiatus dû à ; la guerre civile) comporte dix textes critiques et d’études denses par des spécialistes, poètes et essayistes sur l’œuvre d’Alain Tasso. Citons Hoda Adib, Issam Assaf, Mireille Issa, Jalal Khoury, Daniel Leuwers, Nimrod, Arkadiusz Plonka, Élie Yazbek, Movses Zirani et Sabah Zouein. Des illustrations qui reflètent la correspondance et les relations du poète avec les grands peintres libanais qui, depuis son jeune âge, l’ont peint. Guvder en 1975, ou Rafic Charaf en 1966, ou encore la miniature poème et portrait pour Alain Tasso signée Hassan Lavassani. Sans oublier les portraits signés par Ayman Baalbacki, Chawki Youssef, Oussama Baalbaki, Youssef Aoun, Paul Binnie. Le tout suivi d’un choix de poèmes, textes et encres de Tasso. Revu et corrigé. «Parce qu’on atteint la maturité», précise Tasso. Voilà donc un ouvrage bien touffu, qui parle d’un homme et de son œuvre, qui se caractérisent tous les deux par «une fulgurante originalité».

* Rencontre autour de l’œuvre d’Alain Tasso, samedi 30 octobre, à 17h00, à la salle Schéhadé, avec Nimrod, Arkadiusz Plonka, Élie Yazbeck, Sabah Zouein et d’autres.

Le poète signe son anthologie le samedi 30 octobre également, à 18h00, stand B16.

Source: L’Orient Le Jour
Publicités
Cet article, publié dans Articles, Salon du livre francophone de Beyrouth, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s