Salon du livre francophone de Beyrouth : une 17e édition sur le thème des « Mots de la Méditerranée »

CULTURE

20/10/2010

Lors de la conférence de presse. De gauche à droite : Aurélien Le Chevallier, directeur général de la Mission culturelle française, Mohammad Ali Beyhoum, directeur général de la BankMed, et Pierre Sayegh, président du syndicat des importateurs de livres. (Michel Sayegh)
Lors de la conférence de presse. De gauche à droite : Aurélien Le Chevallier, directeur général de la Mission culturelle française, Mohammad Ali Beyhoum, directeur général de la BankMed, et Pierre Sayegh, président du syndicat des importateurs de livres. (Michel Sayegh) 

 

Conférence de presse C’est au siège de la BankMed, fidèle partenaire de cette manifestation, qu’a été annoncé le programme du Salon du livre francophone de Beyrouth 2010. Ce rendez-vous, parmi les plus attendus de la rentrée culturelle, se tiendra du 29 octobre au 7 novembre, au BIEL, comme toujours.

Organisé par le syndicat des importateurs de livres en partenariat avec la Mission culturelle française au Liban et Promofair, ce 17e Salon du livre francophone de Beyrouth sera inauguré le 28 octobre, à 18h. «Il accueillera plus de 130 écrivains, 50 stands d’exposants, 7 expositions permanentes et de nombreuses activités temporaires, ainsi que 70 conférences, ateliers et tables rondes.» C’est ce qu’ont annoncé les principaux organisateurs, au cours d’une conférence de presse dans laquelle ils ont dévoilé les grandes lignes de cette manifestation.


«Cette année, pour la première fois, nous avons choisi un fil rouge pour ce Salon qui déclinera, dans de très nombreuses activités, le thème général des « Mots de la Méditerranée »», a commencé par signaler le nouveau directeur de la Mission culturelle française, Aurélien Le Chevallier. Lequel a mis l’accent sur la grande variété, «l’extraordinaire diversité des livres et des auteurs qui y seront présentés ».

Des auteurs primés, comme Laurent Gaudé, Prix Goncourt 2004, qui présentera son nouveau livre Ouragan. D’autres «grand public», comme Katherine Pancol, auteur du best-seller de l’été avec Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi. Des premiers romans, comme celui d’Anne Berest, La fille de son père, la révélation de la rentrée littéraire à Paris. Des historiens, comme Gilbert Sinoué, des biographes comme Alain Vircondelet (Albert Camus, fils d’Alger), des essayistes politiques, comme Régis Debray, Antoine Sfeir ou Pierre Hazan, des poètes, des écrivains psychologues, des auteurs de romans noirs comme Yasmina Khadra, ou d’ouvrages sur la religion, comme Fréderic Lenoir, directeur du Monde des religions… Et, bien entendu, de très nombreux auteurs libanais d’expression française ou traduits en français.

Lieu de fête et d’échanges intellectuels
Ce 17e Salon du livre, qui s’annonce comme une fête littéraire avec ses multiples animations et expositions qui viennent prolonger le plaisir des livres, se voudrait aussi «un lieu d’effervescence intellectuelle, de débats, d’échanges et de découvertes».

Parmi les conférences à signaler, celles portant sur «les langues de la Méditerranée, sur le patrimoine archéologique et urbain avec le ministre de la Culture Sélim Wardy, sur la poésie méditerranéenne, sur l’Égypte, sur les Mille et Une Nuits, ainsi qu’une conférence hommage à Albert Camus que donnera son biographe Alain Vircondelet. Les tables rondes ne seront pas en reste. Elles aborderont des sujets actuels, comme la diplomatie, la place des femmes dans la société méditerranéenne, mais aussi la création numérique, l’histoire contemporaine, ou encore l’art aujourd’hui».

Par ailleurs, la visite du Salon sera émaillée d’accrochages. Notamment ceux des photos retraçant la vie d’Albert Camus, des planches de BD prêtées par le Festival international d’Angoulême, ou encore des caricatures égyptiennes présentées par la Fondation Samir Kassir.
Une blogueuse, Maya Zankoul, dessinera en direct tous les jours sur le stand du CCF. Les stands de la Belgique et de la Suisse présenteront également des activités.

Lauréline Kuntz, une championne de slam, préparera, avec des groupes de jeunes lycéens, une performance de cette poésie urbaine scandée qui sera présentée le dernier jour du Salon.

Signalons que les matinées du Salon seront, comme de coutume, réservées aux écoles francophones libanaises. Les élèves rencontreront sur place des auteurs jeunesse et, parallèlement, plusieurs auteurs adultes sont invités à rencontrer les élèves et les étudiants dans des établissements d’enseignement à Beyrouth et en dehors de la capitale.

Enfin, et comme de coutume, plusieurs prix seront décernés au cours de ce Salon, dont le Prix littéraire des lycées qui sera remis, cette année, par David Foenkinos et Raphaël Torriel, et le Prix Phénix créé par Alexandre Najjar.

Il est évidemment impossible de recenser de manière exhaustive toutes les activités ainsi que les séances de signatures de ce Salon, dont le programme complet est accessible sur le site : www.salondulivrebeyrouth.org

Signalons que, comme lors des précédentes éditions, le Salon du livre francophone de Beyrouth 2010 fera également l’objet d’un numéro spécial de L’Orient littéraire, supplément mensuel de L’Orient-Le Jour, en partenariat avec le Monde des livres.

Avec plus de 80000 visiteurs, le Salon de Beyrouth se place au 3e rang des Salons francophones dans le monde, après Paris et Montréal. «Nous espérons qu’il franchira, cette année, la barre des 100000 visiteurs» a souhaité Pierre Sayegh, nouveau président du syndicat des importateurs de livres au Liban. Qui a également rappelé qu’une remise de 10% est offerte sur tout achat fait au cours des 10 jours du Salon.

Source: L’Orient Le Jour

Publicités
Cet article, publié dans Articles, Beyrouth, Capitale Mondiale du Livre, Salon du livre francophone de Beyrouth, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s